Les actualités

Pour assister à nos conférences


Pour participer aux conférences, il est nécessaire de s'inscrire à l'association. Cette inscription peut se faire en ligne sur le site, ou en complétant le bulletin ad-hoc figurant sur le programme papier. Elle passe par l'acquisition d'un pack de conférences (dont le choix varie d'un site à l'autre) ou éventuellement d'une seule conférence

Il est préférable, pour éviter l'affluence aux entrées les soirs de conférence, de procéder à votre inscription à l'avance. Dans ce cas votre carte de participation vous est envoyée par courrier. Mais il est de toute façon possible de souscrire sur place à l'entrée.

Le prix de l'adhesion stricte est de 2€ et compris dans le tarif appliqué aux packs de conférences.

Les différents tarifs des packs sont indiqués sur le site à la rubrique inscription ainsi que sur le programme papier.

Les frais de l'association sont les honoraires des conférenciers (éventuels), leurs indemnités de déplacement, les frais d'hôtel et de restaurant liés à leur venue, la location des amphithéâtres, les assurances et frais liés à la sécurité, l'édition du programme papier et sa conception, la gestion du site internet.

 

 

 

 

Une rubrique pour le covoiturage

Une rubrique covoiturage vient d'être installée sur le site pour faciliter les déplacements des adhérents les plus éloignés.
Rendez vous sur la page d'accueil, rubrique covoiturage

Actualité

Création des Apprentis Philosophes à Bordeaux !

Sous l'impulsion de Claire Lagarde, psychologue clinicienne à Talence près de Bordeaux et fidèle participante de nos week-ends rando-philo, les Apprentis Philosophes donneront à partir de l'automne 2017 une série de 4 conférences dans un amphithéâtre universitaire du centre de Bordeaux : l'Athénée municipal

Etienne Bimbenet, Christian Godin, Aldo Naouri, Francis Wolff seront les conférenciers de cette première année

19 Avril 2017

Décès accidentel de notre conférencière Anne Dufourmantelle


Anne Dufourmantelle
Philosophe, psychanalyste

Née à Paris le 20  mars 1964, Anne Dufourmantelle a trouvé la mort le 21  juillet, sur la plage de Pampelonne, près de Ramatuelle (Var), dans des circonstances tragiques en portant secours à deux enfants en difficulté, finalement sains et saufs. Au cours de ce sauvetage, Anne Dufourmantelle a succombé à un arrêt cardiaque. Elle avait 53 ans.
Philosophe, romancière, psychanalyste, auteure d'une oeuvre importante, elle était la fille d'une psychanalyste d'obédience jungienne et avait soutenu sa thèse de philosophie en  1994 sous la direction de Jean-François Marquet, avec pour thème : " La vocation prophétique de la philosophie ". Elle en fera un livre (Cerf, 1998). Elle y donnait un portrait fulgurant de deux figures emblématiques du " dessaisissement subjectif " : Cassandre, sombre personnage de la tragédie d'Eschyle, et Jonas, prophète de la Bible. L'une incarne la voie de la fatalité, l'autre indique que la prédiction inaccomplie ouvre à un avenir où l'homme accède à une humanité spirituelle. Le destin de ces deux héros retiendra sans cesse son attention.

" Humanité exceptionnelle "
Amie de Jacques Derrida et d'Avital Ronell - elle publiera un dialogue avec chacun (De l'hospitalité, Calmann-Lévy, 1997, et American Philo, Stock, 2006) -, elle mêlait avec bonheur ses activités de philosophe et de psychanalyste, tout en étant à la fois éditrice (d'abord, chez Calmann-Lévy, puis chez Stock) et chroniqueuse au journal Libération. La compagne de l'écrivain Frédéric Boyer était aussi diplômée de l'université de Brown (à Providence, Etats-Unis) et enseignante à NYU, se réclamant d'une inspiration spinoziste pour cerner les relations entre fatalité et liberté, thème majeur de l'ouvrage qu'elle consacra en  2007 à La Femme et le Sacrifice. D'Antigone à la femme d'à côté (Denoël).
Analysée par Serge Leclaire et membre active du Cercle freudien, elle recevait ses patients avec une douceur extrême, au cinquième étage sans ascenseur de son cabinet de la rive gauche.
Cette " chercheuse inlassable ", comme le souligne le psychiatre et psychanalyste Guy Dana, son ami et " superviseur ", faisait preuve aussi d'une " humanité exceptionnelle ", attentive aux souffrances d'autrui et prête à se dévouer en toutes circonstances.
Elle regardait le rêve comme l'instrument majeur d'une transformation de soi : " On peut rendre fou quelqu'un, disait-elle, en l'empêchant de rêver. On peut aussi sauver sa vie en écoutant -ses rêves à temps. " (L'Intelligence -du rêve, Payot, 2012).
En  2009, dans En cas d'amour. Psychopathologie de la vie amoureuse (Payot), elle décrivait les souffrances des couples - querelles, jalousies, séparations, trahisons - en se demandant pourquoi tant d'hommes et de femmes prennent un malin plaisir à répéter inconsciemment des situations anxiogènes au point de transformer leur vie en supplice permanent. Mais surtout, elle se demandait en quoi la dictature de la transparence, propre à la société postmoderne, portait atteinte à l'intimité de chacun. D'où sa réflexion sur une nécessaire Défense du secret (Payot, 2015).
Anne Dufourmantelle n'était pas tendre avec les mères. Dans un essai de 2001, La Sauvagerie maternelle (Calmann-Lévy), elle n'hésitait pas à affirmer que toute mère est sauvage, en tant qu'elle fait le serment, inconsciemment, de conserver toujours en elle le lien qui l'unit à son enfant depuis la naissance. Et elle soulignait que cette attitude se perpétuait bien souvent de mère en fille.
Et pourtant, face aux violences du monde contemporain, elle soutenait l'idée que la douceur est une puissance infinie. Elle en faisait une fête permettant de transformer " l'effraction traumatique " en créativité : " La douceur appartient à l'enfance, elle est un retour sur soi, le nom secret de la beauté et de l'élan mystique " (Puissance de la douceur, Payot, 2013).
C'est dans un livre de 2011, Eloge du risque (Payot), qu'elle développe ce qui a été son engagement le plus émouvant. Elle y commente en effet la célèbre phrase d'Hölderlin : " Là où croît le péril, croît aussi ce qui sauve " pour affirmer que ce temps du risque - celui des résistants - serait le contraire miraculeux de la névrose. Prendre le risque d'aimer, de vivre afin de s'extirper de toute dépendance, tel serait pour le sujet l'essentiel de toute forme d'éthique. Anne Dufourmantelle aura eu, jusque dans cette mort tragique, le courage de se saisir du magnifique poème d'Hölderlin.


Elisabeth Roudinesco


21 Juillet 2017

Rejoignez-nous sur Facebook !

Connectez-vous sur Facebook en suivant nos évènements, et commentez nos conférences sur le site des Apprentis Philosophes : www.facebook.com/apprentisphilosophes.fr

 

07 Septembre 2017

Soyez acteurs des Apprentis sur OVS:www.onvasortir.com !

Si vous voulez partager et agir pour les conférences des Apprentis Philosophes, créez votre évènement sur On Va Sortir : www.onvasortir.com, et participez ainsi à la renommée des Apprentis !
07 Septembre 2017

Les adresses de nos amphithéâtres

Nos conférences se déroulent :

- à Tours salle Thélème de l'université François Rabelais 3 rue des Tanneurs

- à Vienne amphi Agora de l'Institut Robin 1 cours Brillier (face Office de Tourisme)

-à Tournon au Ciné Théâtre place Rampon

- à Valence au cinéma Le Navire bd d'Alsace (sur "les boulevards"), à l'université du Pôle Latour Maubourg avenue de Romans (à coté de cinéma le Pathé) ou dans l'amphithéâtre du Conseil départemental bd E Herriot

- à Bordeaux à l'Athénée Municipal

Les week-ends rando-philo à Etoile

Deux week-ends rando philo sont organisés cette année en compagnie d'un(e) intervenant(e) au Centre culturel Les Clévos à Etoile-sur-Rhône tout près de Valence.

Le premier se tiendra le week-end des 3-4 février 2018 sur le thème "Ce que nous réserve le passé" avec Anne Costantini, psychiatre et psychanalyste (sur un autre article de cette rubrique  vous trouverez l'argument des exposés)
Il n'y aura pas a priori de sorties randonnées à cette époque de l'année mais deux sorties culturelles avec l'appui d'"Art et Histoire" (dont sans doute une visite commentée de "La Cartoucherie" de Bourg-les-Valence).
Dîner improvisé dans un restaurant proche le samedi soir pour les participants disponibles.
Les repas de midi sont pris sous forme de pique-nique ou repas traiteur.

Trois sessions exposé-débat : samedi à 10h, samedi à 17h et dimanche à 10h. Sorties culture samedi 14h et dimanche 14h.
Pour les personnes qui ne résident pas sur place l'association tient à disposition une liste de maisons d'hôte et d'hôtels.

Un second week-end se tiendra les 24-25 mars avec Etienne Gruillot et Eric Fiat, philosophes et musiciens. Le thème retenu est "Parler et même de rien" autour de la philosophie du langage. Fiat est violoncelliste, Gruillot guitariste. Ils viendront avec leurs instruments et quelques apprentis philosophes se joindront à eux pour une soirée de samedi endiablée et tardive.
Sessions philo samedi et dimanche, randonnée samedi après-midi seulement
Repas sous forme de pique-nique ou repas traiteur samedi et dimanche midis, lunch samedi soir sur place aux Clévos (participation supplémentaire)
03 Février 2018

Le week-end rando-philo du 3-4 février avec Anne Costantini

 

Voici l'argument qui présidera à ce week end avec la psychiatre et psychanalyste Anne Costantini :

Ce que le passé nous réserve

Freud s’exclamait dans les ruines de Rome, que la conservation du passé est la règle dans la vie psychique ; rien de ce qui eut lieu n’est jamais perdu.

Le passé affleure dans les mémoires, et c’est dans l’actualité du présent qu’il se rencontre, dans les vestiges ou les rebuts, les « remplois », entre oubli et remémoration.

Prenant l’histoire à rebrousse poil, on retrouve parfois l’étincelle d’espoir qui en est pénétrée, derrière les récits officiels des vainqueurs.

Mais il arrive aussi que l’image  passée se fige, ne devienne  ni souvenir ni oubli, surgisse soudain au détour du chemin, ou se répète dans les rêves, quand la charge  émotionnelle  fut un jour, trop forte.

Cheminant dans les villes, Freud voyait des fragments de temporalités différentes, juxtaposées dans un même espace. En est- il de même, dans notre regard sur le monde, quand nous croyons demeurer dans l’ici et maintenant ?

 

03 Février 2018

Long week-end de l'Ascension dans les Gorges de l'Ardèche


Le traditionnel week-end de l'Ascension des Apprentis Philosophes se déroulera cette année dans les Gorges de l'Ardèche, avec comme base de départ le village des Vans, en Ardèche méridionale.

Les parcours se feront autour des Gorges de l'Ardèche, du Bois de Païolive et de la Route des Dolmens

Votre logement se fera en bungalow dans un camping sur place. Ces bungalows ont une kitchenette et deux chambres. Il vous est possible soit de louer le bungalow pour vous seul(e) soit de le partager à deux ou davantage. Il est préférable que la répartition soit faite à l'avance et que les participants annoncent en s'inscrivant avec qui ils (elles) souhaitent cohabiter. Les personnes isolées, si elles veulent partager leur bungalow, doivent se signaler très en avance.

Les expériences d'accompagnement par un ou une philosophe n'ont pas toujours été concluantes. Elles représentent de surcroît un coût financier et humain considérable pour l'association : frais d'hébergement de l'intervenant, de voyage, puis de déplacement une fois sur le site, à quoi il faut ajouter les dépenses de restaurant pendant 3 jours pour notre philosophe lequel ne manifeste pas toujours l'autonomie attendue. Les bénévoles de l'association sont donc sur la brèche du commencement à la fin et finissent le week-end épuisés. Pour toutes ces raisons l'association n'a pas pris de décision concernant la venue d'un(e) philosophe cette année et se positionnera en janvier lors d'une réunion de bureau 

Sur ce séjour en Sud-Ardèche il faut savoir qu'en Ardèche 850 dolmens sont recensés. Depuis 2010, un projet est lancé pour les valoriser et les préserver. Cinq communes du Sud-Ardèche (Beaulieu, Chandolas, Grospierres, Labeaume et Saint-Alban-Auriolles) ont démarré une réflexion commune. Après un inventaire des dolmens, le choix des dolmens à mettre en valeur, la signature de conventions avec les propriétaires privés, des itinéraires ont été identifiés et présentés : la route des dolmens reliant ces cinq communes et les sentiers de découverte de 5 à 9 km.
 

22 Mai 2018
Les Apprentis Philosophes - Courrier : BP 363 38205 VIENNE CEDEX - contact@apprentisphilosophes.fr - Mentions légales